Stage enfants d’initiation à la danse Butô | du 22 au 26 février 2010 | Atelier de Paris-Carolyn Carlson

22 02 2010

Je danse donc je suis ou à la recherche de mon mouvement

Date : du lundi 22 au dimanche 26 février 2010, de 10h à 15h.
Lieu :  Atelier de Paris – Carolyn Carlson, à la Cartoucherie de Vincennes.

A la recherche de mon mouvement et/ou,
Initiation à la danse Butô
Texte proposé :
Et si nous oublions le temps d’une semaine les codes appris pour partir à la recherche de notre expression artistique.
C’est ce voyage que Françoise Jasmin propose aux jeunes danseurs et non danseurs afin de découvrir leur expression propre qui enrichira leurs pratiques artistiques.
Au travers de situations ludiques et de thèmes de la vie courante, tout en sensibilisant à l’esprit de recherche et de doute permanents animant tout artiste, les enfants affirmeront leur potentialité créatrice au travers de la danse Butô.
Lors de cette expérience, les enfants développeront leur agilité, leur concentration, la maitrise de soi ainsi que la perception de l’autre qui amènera une fluidité, une force tranquille et du plaisir dans le mouvement.
Cette approche trouvera son utilisation dans la vie de tous les jours.
Durant de nombreuses années, Françoise Jasmin, danseuse et chorégraphe, a recherché un usage de la danse pour exprimer la vie et l’importance du corps dans le développement du potentiel de la personne.
Elle parcourt les différentes formes de danse depuis 1980 et décide d’approfondir la danse Butô en 1989 où elle trouve un terrain d’expression traduisant ses convictions. Elle s’inspirera également des arts martiaux et de l’œuvre (sculptures) d’Antoine Bourdelle.
En 2005, elle fonde une association visant à la recherche en danse.
Elle accompagne dans cette recherche des publics variés (enfants, adultes danseurs ou non danseurs, sportifs, personnes âgées, personnes handicapées) et propose régulièrement des performances et intervient lors de tables rondes. Elle est également psychologue de formation.
” Je n’enseignerai pas aux enfants à imiter les mouvements, mais à créer les leurs. Je ne les forcerai pas à étudier certains mouvements définis, je les aiderai à développer ceux qui leur sont naturels.
Quiconque observe les mouvements spontanés d’un petit enfant qui n’a encore reçu aucune éducation, ne peut nier la beauté de ses mouvements. Ils sont beaux car ils lui sont naturels.
Les mouvements du corps humain peuvent être beaux à chaque étape du développement pour autant qu’ils correspondent à cette étape et au degré de maturité atteint par le corps. Il y aura toujours des mouvements qui exprimeront parfaitement cette individualité-là. “
Isadora Duncan

Et si nous oublions le temps d’une semaine les codes appris pour partir à la recherche de notre expression artistique.

C’est ce voyage que Françoise Jasmin, assistée de Sara Bourre et Guilhem Rouillon, propose aux jeunes danseurs et non danseurs afin de découvrir leur expression propre qui enrichira leurs pratiques artistiques.
Au travers de situations ludiques et de thèmes de la vie courante, tout en sensibilisant à l’esprit de recherche et de doute permanents animant tout artiste, les enfants affirmeront leur potentialité créatrice au travers de la danse Butô.
Lors de cette expérience, les enfants développeront leur agilité, leur concentration, la maitrise de soi ainsi que la perception de l’autre qui amènera une fluidité, une force tranquille et du plaisir dans le mouvement.

Cette approche trouvera son utilisation dans la vie de tous les jours.

Durant de nombreuses années, Françoise Jasmin, danseuse et chorégraphe, a recherché un usage de la danse pour exprimer la vie et l’importance du corps dans le développement du potentiel de la personne.
Je n’enseignerai pas aux enfants à imiter les mouvements, mais à créer les leurs. Je ne les forcerai pas à étudier certains mouvements définis, je les aiderai à développer ceux qui leur sont naturels.
Quiconque observe les mouvements spontanés d’un petit enfant qui n’a encore reçu aucune éducation, ne peut nier la beauté de ses mouvements. Ils sont beaux car ils lui sont naturels.
Les mouvements du corps humain peuvent être beaux à chaque étape du développement pour autant qu’ils correspondent à cette étape et au degré de maturité atteint par le corps. Il y aura toujours des mouvements qui exprimeront parfaitement cette individualité-là. “
Isadora Duncan
Voir l’article sur le site de l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson  www.atelierdeparis.org/public/stage_enfants.html

Tarif: 150€ + 10€ d’assurance
Subvention de la Mairie du 14ème arrondissement pour 10 enfants du 14ème arrondissement.

Information et inscription : Atelier de Paris – Carolyn Carlson
01 417 417 07

office@atelierdeparis.org


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :