Programme 2015 – 2016

29 01 2016

Pour la saison 2015-2016, découvrez notre programme de stages, formations continues et formation internationale. 

LES STAGES

Les stages sont animés par Françoise Jasmin accompagnée d’un musicien. Tous nos stages sont indépendants les uns des autres. Ils peuvent s’inscrire dans le cadre de la formation professionnelle continue (CPF, CIF, etc) et sont ouverts à tous. Ils ne nécessitent aucune connaissance technique ou condition physique particulières.

>>> A PARIS

p1130277OCTOBRE | Stage WE
Samedi 10 et dimanche 11 octobre 2015
Horaires: 14h30 à 18h30

NOVEMBRE | Stage WE
Samedi 14 et dimanche 15 novembre 2015
Horaires: 14h30 à 18h30

DECEMBRE | Stage WE
Samedi 5 et dimanche 6 décembre 2015
Horaires: 14h30 à 18h30

JANVIER | Stage WE
Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2016
Horaires: 14h30 à 18h30

FEVRIER | Stage WE
Samedi 6 et dimanche 7 février 2016
Horaires: 14h30 à 18h30

MARS | Stage WE
Samedi 12 et dimanche 13 mars 2016
Horaires: 14h30 à 18h30

AVRIL | Stage WE
Samedi 2 et dimanche 3 avril 2016
Horaires: 14h30 à 18h30

Lieu :
Chemin du Montparnasse
Agitakt-21 Avenue du Maine 75015 Paris
Métro : Montparnasse Bienvenüe

Tarif :

-Particulier ( 90€ | TR : 75€)

-Professionnel (frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance)

+ 20€ d’adhésion

Places limitées.

Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98

Informations pratiques, hébergements, transports cliquez ici

 

>>> A BRUXELLES

JUIN | Stage
Dimanche 12 juin 2016
Horaires: 10h30 à 16h30. De 16h30 à 17h30 : démonstration et échanges.

Lieu :

Art-Base, 29 rue des Sables, 1000 Bruxelles – Plan d’accès 

Tarif :

-Particulier ( 80€ | TR : 70€)

-Professionnel (frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance)

+ 20€ d’adhésion

Places limitées.

Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98

Infos logements et transports :  vous pouvez loger pour un prix raisonnable à Hotel BrusselsHôtel Meininger / transports en communs à Bruxelles 

 °


ATELIERS  « Fondamentaux du Butô »

Ces ateliers, accompagnés par Françoise Jasmin mêlent mise en mouvement et analyse de pratique: de la parole juste au geste nécessaire, de l’état d’esprit au corps.

Le participant propose un thème qu’il désire approfondir : réflexion conceptuelle et pratique autour du mouvement.

Cet atelier est ouvert à tous.

Horaires : de 11h30 à 13h30

Dates :

Dimanche 11 octobre 2015
Dimanche 15 novembre 2015
Dimanche 6 décembre 2015
Dimanche 17 janvier 2016
Dimanche 7 février 2016
Dimanche 13 mars 2016
Dimanche 3 avril 2016

Lieu : Chemin du Montparnasse
Agitakt-21 Avenue du Maine 75015 Paris
Métro : Montparnasse Bienvenüe

Participation : 25€

Places limitées.

Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98 | formulaire en ligne

Informations pratiques, hébergements, transports cliquez ici

°


ATELIER DÉCOUVERTE  « Travail de Création »

La Compagnie Human Dance vous propose de participer à un moment de travail de création avec les participants de la Formation Internationale et les membres de la Compagnie : « Moments de Chaplin »

Cet atelier est ouvert à tous.

Horaires : de 13h à 17h

Date: Samedi 7 mai 2016

Lieu : Chemin du Montparnasse
Agitakt-21 Avenue du Maine 75015 Paris
Métro : Montparnasse Bienvenüe

Participation : 45

Places limitées.

Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98 | formulaire en ligne

Informations pratiques, hébergements, transports cliquez ici

Affiche





Cycle de Conférences Participatives 2016 | « L’Humanité en Mouvement »

28 01 2016

Groupes de paroles autour d’une collation avec des chercheurs de tous horizons accompagnés par Françoise Jasmin, artiste et psychologue.

°

Objectif général:

Un moment de réflexion, d’écoute, d’échange et d’enrichissement culturel et scientifique avec des chercheurs de tous horizons. Les sujets de vie évoqués dans un espace neutre et ouvert offriront des pistes de réflexions et d’approches quant à la propre nature de l’être humain dans son environnement relationnel et naturel. Être proche de notre humanité nous donne accès au « bon sens commun ».

“La recherche artistique, en particulier celle autour du mouvement corporel, du geste comme les recherches scientifiques, sociales et humaines nous amène à nous interroger sur notre relation au monde. La question de la perception de soi et des autres, d’une vraie implication / acte sincère et transmission est indispensable. Ce lieu de recherche, ces questionnement amènent nécessairement à ouvrir un échange afin d’approcher, voire de repenser nos mentalités. La question de la recherche artistique n’est -elle pas celle de la recherche de nos talents enfouis, du sens de notre existence ? Le talent ne va donc t-il-pas de pair avec une quête humaniste? Qu’en est il du geste vers l’autre aujourd’hui dans ce monde en perpétuelle transformation? ” Françoise Jasmin,  6 novembre 2015

°

Public :

Toute personne intéressée par la démarche et le thème proposé.

°

Jours et horaire :

Les samedis matin de 10h30 à 12h30:

 16  janvier 2016 | 6  février 2016 | 12  mars 2016 | 2 avril 2016

°

Intervenants:

  • Un invité: chercheur de toutes disciplines: médecin, astrophysicien, infirmier, chef d’entreprise, innovateur, art plasticien, musicien, mathématicien, journaliste, historien, etc..
  • Modératrice/ intervenante danse Butô Françoise Jasmin, psychologue, artiste et fondatrice de l’Ecole de danse Butô Human Dance

Si une personne souhaite intervenir, elle peut rentrer en contact avec Human Dance : contact@humandance.com | 06 61 14 46 18

°

Démarche :

L’intervenant invité amorce l’échange en exposant sa vision sur un thème prédéfini. La communication avec le public est ensuite privilégiée. Françoise Jasmin alimente et modère le sujet sous l’angle de l’état d’esprit véhiculé dans la danse Butô.

Notre intérêt est autant de comprendre la discipline de l’intervenant que l’origine de son attachement personnel pour cette discipline dans l’idée que chacun fait de sa fonction, ce qu’il est.

°

Le thème :

Le public peut être amené à proposer les sujets des conférences à venir (au moins 2 mois à l’avance pour faciliter l’organisation).

Les sujets concernent toutes les générations, toutes les disciplines et ont une portée universelle, aculturelle et atemporelle.

°

Lieu :

Chemin Du Montparnasse

Ecole de danse Butô Human Dance / Agitakt 21 av du Maine 75015 Paris

Métro: sortie Montparnasse Bienvenüe

°

Tarif :

8 euros pour les adhérents / 10 euros pour les non adhérents

°

Inscription :

contact@humandance.com


PROGRAMME


LE 16 JANVIER 2016

Impact du drame actuel | Quel accompagnement pour une autre relation au monde ?

Françoise Jasmin témoignera de l’accompagnement de la personne dans le cadre du drame actuel.
“Comme couramment dans le cas d’épreuves extrêmes et de façon générale (à percevoir et moduler selon les parcours antérieurs), il semble qu’il y ait une prise de conscience qu’un autre perception et relation aux autres et au monde existe, à laquelle la personne n’a pas eu accès jusqu’alors: un rapport au monde qui sommeillait et se réveille, qui s’autorise, duquel on ne peut plus revenir. Un changement profond s’opère où chaque geste, chaque position, chaque action, chaque prise de décision prend une autre dimension. Une “renaissance” qui s’accompagne d’une lucidité. Quel accompagnement alors?” Françoise Jasmin

 °


LE 6 FÉVRIER 2016

Butô et Hypnose ? Recherche d’un état de conscience lucide, rattaché à soi-même et au monde
°
La compagnie Human Dance invite Pascale MARCHIONI pour échanger autour de possibles points de rencontre entre les démarches sous-jacentes au Butô et à l’hypnose.
°
Pascale Marchioni est infirmière anesthésiste depuis 20 ans, formée à l’hypnose et aux thérapies cognitivo-comportementales. Elle exerce en particulier dans les domaines de l’anesthésie au bloc opératoire, de la douleur chronique, de l’anxiété. Elle intervient également dans l’accompagnement des patients traités pour cancer par chimiothérapie et radiothérapie.

Elle proposera une présentation générale de l’hypnose thérapeutique, un point simple sur cette technique qui permet d’activer des ressources durables pour améliorer l’intégration du corps et de l’esprit dans le processus de vie.

 °

 Le 12 MARS 2016
0
De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de l’humilité naît la grandeur du geste

Comment la prise de conscience de notre place dans l’univers, quelque part entre l’infiniment petit et l’infiniment grand et du miracle de l’existence des choses nous ramène à la fois à notre condition d’Etre dispensable et éphémère et tout autant d’Etre miraculé. L’émotion liée à ce ressenti nous remplit et nous fait pleinement exister, dans une vrai perception de soi, des autres et du monde qui nous entoure.
°
Pour approcher ces notions, Marion Harmand, physicienne au CNRS, présentera brièvement une certaines perception du monde au travers du regard de la physique: comment des particules élémentaires, des corpuscules infiniment petits, s’organisent et interagissent, comment la matière se façonne et se transforme pour former l’univers qui nous entoure et que nous sommes.
 




14 01 2016
Afficher l'image d'origine
°
« Charlot voyage. Il voudrait bien s’arrêter mais sa destinée l’en empêche. S’il se fixe, il craint le sort des papillons qu’on épingle dans une vitrine. Et puis il a entendu dire qu’il y avait, très loin, un incendie qui commence et, attiré comme le sont les insectes ailés, il veut aller voir ce qui va se passer. Il est curieux et il ne craint pas le malheur . il est habitué au malheur. Il sait que c’est une affaire de comparaison. Il y a toujours sur un coin de la terre, dans une ville de l’univers quelqu’un de plus malheureux que soi. Il est attiré par le malheur parce qu’il se sent le frère de ceux qui souffrent, de ceux qu’on offense et qu’on humilie. »
Charlot, Philippe Soupault – 2014
°
« Chacun de ces pieds, si douloureux et si burlesques, représente pour nous l’un des deux pôles de l’esprit. L’un se nomme la connaissance, et l’autre le désir. Et c’est en bondissant de l’un sur l’autre qu’il cherche ce centre de gravité de l’âme que nous ne trouvons jamais que pour le perdre aussitôt. Cette recherche est tout son art, comme elle est l’art de tous les hauts penseurs, de tous les hauts artistes et, en dernière analyse, de tous ceux qui, même sans s’exprimer, veulent vivre en profondeur. Si la danse est si près de Dieu, j’imagine, c’est qu’elle symbolise pour nous dans le geste le plus direct et l’instinct le plus invincible, le vertige de la pensée qui ne peut réaliser son équilibre qu’à la condition redoutable de tournoyer sans relâche autour du point instable qu’il habite, et de poursuivre le repos dans le drame du mouvement. »
Elie Faure – 1922
Pour accéder à l’enregistrement sonore du livre « Charlot » d’Elie Faure, cliquez ici




9 01 2016
°
Nous sommes très affectés par la disparition de notre ami Tancrède. Un homme sincère, humble, lucide et courageux, « Un homme maintenu debout par un fil qui se donne tout entier à la vie ». Nous sommes de tout cœur avec sa famille.
°
Compagnie Human Dance et les personnes qui ont eu la joie de le rencontrer sur les chemins de la danse et de la montagne.
( Benjamin, Bettina, Candice, Daniel, Edith, Françoise, Hélène, Jade, Janick, Nicole, Philippe, Raphaëlle, Sébastien, Sylvie, …)
°
Tancrede

Pieds nus

 

Pieds nus,

Il marche.

sur terre,

dans les airs,

Défiant les lois

sans gravité

Créant ses lois

Sa liberté

Il remplit le vide

de vie

Il monte, démontre

que l’impossible

est possible

que la vérité

n’est pas.

Que la raison

n’a de raison

que pour les braves

qui battent des ailes

qui fuient le mensonge

qui osent, se jettent

A l’eau, en l’air

Sans fil, ni filet

Risquent leur vie

Pour qu’un instant

le monde soit plus beau

L’étoile filante a filé

Sauté vers le ciel

Ceux qui l’ont croisé

savent et se rappelleront

Et demain, d’autres iront

Pieds nus,

braver les lois.

 

Daniel

« Les quelques instants partagés avec cet homme étonnant sont restés gravé en moi, j’honore sa beauté, sa profondeur, sa liberté et son courage à être profondément lui même, j’ai une pensée d’extrême douceur pour sa femme et sa petite fille. »
°
Janick
 °
°
 » Je ne l’ai pas connu… malheureusement. Je m’enthousiasmais déjà de le rencontrer, de
peut être danser avec lui, nous sur Terre et lui dans les Airs, sur son fil. Après avoir tant
entendu parler de lui. Toutes mes pensées vont à sa famille et ses proches, aux gens qui
l’aiment. Nous continuerons à danser avec lui nous sur Terre et lui dans les Airs. »
°
Marion
°




29 11 2015
°
« L’Art est la science des mouvements de l’âme, des mouvements de la lumière, des gestes de la vie »
Antoine Bourdelle

Le contexte majeur actuel réactive plus que jamais notre désir d’essayer de faire naître les gestes essentiels, humbles et sincères vis à vis de soi et des autres, fondement de notre humanité la plus profonde. La danse la plus juste.





16 11 2015
Photo de Human Dance.




Formations individualisées

15 06 2015

Les formations proposées ouvrent des espaces de prises de conscience et de valorisation du talent individuel par la parole et le mouvement. L’accompagnement individuel ou en petit groupe est personnalisé et adapté aux besoins spécifiques de chacun: élaboration de programmes « à la carte ».

La perception de soi et des autres dans leur juste dimension améliore la qualité de vie, la gestion des périodes de transition et la réalisation de ses aspirations profondes (gestion d’une position professionnelle et/ou personnelle, préparation à l’arrêt ou au changement d’activité)

 °

> PUBLIC :

Toute personne dont la position professionnelle et personnelle prend en compte de façon privilégiée la relation humaine dans des positions de création artistique, d’accompagnement et d’encadrement, d’aide, de soin et d’accueil (exemples : artistes, accompagnateurs sociaux et professionnels, enseignants, personnel soignant, kinésithérapeutes, formateurs, encadrants d’équipe, pédagogues, praticiens des arts martiaux, sportifs, etc…)

°

> DEROULEMENT GENERAL :

  • – Entretien initial d’évaluation des besoins et construction d’un plan de formation
  • – Entretiens individuels (1h /suivi régulier)
  • – Groupes d’analyses de pratiques (2h / mensuel)
  • – Ateliers pratiques du mouvement Butô (8h / mensuel)

°

> COORDINATRICE PÉDAGOGIQUE :

Françoise Jasmin : pédagogue ayant une triple expérience de psychologue, conseillère en projets professionnels ou personnels et danseuse-chorégraphe de danse Butô.

 °

> EXEMPLES DE FORMATION:

>> DOMAINE ARTISTIQUE

« La passion de son art ne peut se substituer à une compréhension de la dimension humaine des personnes auxquelles l’artiste transmet. » Françoise Jasmin

Exemple 1 : « De l’activité d’interprète à celle de transmetteur »

Exemple 2 : « Comment retrouver le fondement du geste artistique ? »

>> ENTREPRISE

Exemple 3 : « Formation au management »

Exemple 4 : « Gestion du stress en milieu professionnel »

Exemple 5 : « Préparation à la retraite »

(pour accéder au témoignage d’une participante à cette formation, cliquez ici)

>> DOMAINES DE L’EDUCATION, DE LA SANTE ET DU SOCIAL

Exemple 6 : « Aide aux aidants »

Exemple 7 : « Gestion du stress en milieu institutionnel »

 

> INFORMATIONS PRATIQUES:

Possibilité d’intervention inter- et intra-structure (Références : Caisse des Dépôts et Consignations, groupe Audiens de protection sociale des secteurs de la culture, de la communication et des médias).

Prise en charge possible par les organismes financeurs de la formation professionnelle : AFDAS et autres OPCA (FONGECIF, etc) dans le cadre d’un CIF ou autre.

Informations CIF: www.orientation-formation.fr/CIF

Numéro de déclaration d’activité de notre centre de formation : 11754293675

°

> TARIF :

Nous contacter au 09 73 60 53 98 ou contact@humandance.com





Formation internationale à la danse Butô selon la pédagogie Human Dance | Démonstration au Printemps 2016 avec la Compagnie

15 06 2015

°

La Formation Internationale | Création avec les danseurs de la Compagnie a été riche en échange et en exploration du mouvement, ce qui nous incite à la poursuivre.

Les inscriptions pour la Formation Internationale de 2015 – 2016  sont ouvertes et se clôturent  le 1 novembre 2015.

Voici  une vidéo  illustrant le travail des participants à  la  formation internationale 2014-2015 avec les danseuses de la Compagnie.

°

>PUBLIC :

Espace de partage destiné à toute personne qui souhaite:

° Approcher ou parfaire ​une connaissance du mouvement naturel, fondé et artistique

° Prendre en compte la ​dimension humaine​ dans leur environnement personnel et professionnel

°

>AVEC :

Françoise Jasmin, chorégraphe et psychopédagogue, accompagnée de membres de la Compagnie et de musiciens.

>OBJECTIFS :

– Enseignement de la danse Butô: son fondement, sa pratique, son utilité pédagogique

– Enrichir les démarches artistiques et humaines, personnelles et collectives

– Démonstration publique :  « Moments de Chaplin »

°

>PROGRAMME (2 FORMULES) :

°

1 – Paris

  • MAI | Stage SEMAINE
    Du vendredi 6 au dimanche 8 mai 2016
    Horaires: le 6 et le 7 mai de 11h à 17h, le 8 mai de 10h à 18h
  • DEMONSTRATION des participants à la formation internationale ET ÉCHANGE le dimanche 8 mai à 16h30

4  STAGES WE AU CHOIX Minimum ( 6 stages conseillés )

  • OCTOBRE | Stage WE
    Samedi 10 et dimanche 11 octobre 2015
    Horaires: 14h30 à 18h30
  • NOVEMBRE | Stage WE
    Samedi 14 et dimanche 15 novembre 2015
    Horaires: 14h30 à 18h30
  • DECEMBRE | Stage WE
    Samedi 5 et dimanche 6 décembre 2015
    Horaires: 14h30 à 18h30
  • JANVIER | Stage WE
    Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2016
    Horaires: 14h30 à 18h30
  • FEVRIER | Stage WE
    Samedi 6 et dimanche 7 février 2016
    Horaires: 14h30 à 18h30
  • MARS | Stage WE
    Samedi 12 et dimanche 13 mars 2016
    Horaires: 14h30 à 18h30
  • AVRIL | Stage WE
    Samedi 2 et dimanche 3 avril 2016
    Horaires: 14h30 à 18h30

Lieu :
Chemin du Montparnasse / Agitakt – 21 Avenue du Maine 75015 Paris

Tarif :

-Particulier ( 680€ | TR : 630€ )

-Professionnel (frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance)

+ 20 euros d’adhésion

°

2 – Paris et Bruxelles

voir Paris ci-dessus + Bruxelles:

  • JUIN | Stage :

​Dimanche 12 juin 2016 de 10h30 à 17h30

  • DEMONSTRATION des participants à la formation internationale ET ÉCHANGE le dimanche 12 juin 2016 de 16h30 à 17h30

Lieu :

Art Base | Rue des Sables, 29 1000 Bruxelles.

Tarif :

-Particulier ( 750€ | TR : 700€)

-Professionnel (frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance)

+ 20 euros d’adhésion

°

> RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS:

contact@humandance.com | 09 73 60 53 98 ou 06 61 14 46 18





Témoignages de stagiaires

11 02 2016

°

Témoignage de Egidia:  « (…)très poétique et vraiment passionnant (…) »

« Françoise, un grand merci pour ce stage très enrichissant tant pour l’apport théorique que pratique. J’ai trouvé très poétique et vraiment passionnant et originel aussi ton approche de Butô avec la sculpture et Chaplin. C’était un beau moment. »

°

Témoignage de Giuliana : « Désormais, je ne me lasse plus du Butô… »

« Je t’écris pour te remercier encore du stage, qui continue à résonner.

C’est ce que j’adore, ce pouvoir de résonance que les mouvements et les gestes éveillent. Ce n’est pas seulement la danse que je sens grandir, mais aussi une certaine réflexion, attention et conscience.
Je voudrais donc m’inscrire aussi au prochain stage, pour pouvoir en faire le plus possible. Désormais, je ne me lasse plus du Butô… »

.

Témoignage d’Alice : « un lieu d’écoute, de respect, de partage et d’épanouissement »

« C’est dans le partage que l’art se renforce, que la création apparaît et que le geste prend tout son sens. Françoise Jasmin le sait bien, elle qui travaille depuis tant d’années comme psychopédagogue du mouvement dansé, comme chorégraphe, si la graphie justement, comme écriture, comme fixation rigidifiée, ne lui rebutait pas tant. Une créatrice, une artiste au sens plein, belle, forte, généreuse, qui, dans la lignée d’Isadora Duncan et de Kazuo Ono fait, peu à peu, son chemin de danseuse, un chemin singulier, pour elle indissociable de la transmission et de l’échange. Cela fait du bien, tout simplement. Un havre. Un port. D’où la beauté advient. »

.

Témoignage de Magali : « Françoise, un talent inouï de pédagogue » 

 » Je tiens à vous dire merci. Merci pour la danse et merci pour la musique, et merci pour le lieu! J’ai partagé avec vous ces deux jours des moments très forts.
J’ai énormément apprécié la subtilité des entrées « en danse » proposées par Françoise, qui a un talent inouï de pédagogue.
Je la remercie tout particulièrement. Je serais ravie de danser à nouveau avec vous.
Dès que l’occasion se présentera, je participerai encore avec plaisir.
Alors, à bientôt !
Très cordialement »

.

Témoignage de Cintia : « Une expérience pleine en sens et en joie »

 » J’aimerais encore vous remercier pour le beau stage « Butô et arts martiaux » du dimanche 26 juin 2011 au Dojo Shiseikan.
Partage en respect et en simplicité ! Pour moi, ma première rencontre avec le Butô. Une expérience pleine en sens et en joie. J’ai retrouvé l’émotion du mouvement et la justesse de la profondeur de mon être… Ma recherche zen continue !
Je vous souhaite plein de beauté et de belles rencontres à Chamonix avec toute l’équipe !
À septembre pour des nouveaux partages et danses en pleine joie !!

Et comme vous avez dit : « Il est nécessaire de mesurer l’importance de chaque mouvement : aucun mouvement perdu, non conscient et inutile… ». « 

.

Témoignage de Valérie : « Human Dance : un voyage »

« Human Dance: un voyage. La vie en soi cherche à s’exprimer sous les projecteurs; les mouvements contraires dialoguent sur le fil qui les réunira peut être. « Aller vers et retenir », saisir la fragilité d’un instant et entrer dans une force du geste juste, universel et éternel.
Regarder la danse Buto de Human Dance nous met en résonance avec un indicible tapi au fond de nous… »

.

Témoignage de Gabriel : « C’est l’envol vers une courte éternité, voilà ce que je ressens du travail de Françoise »

« Il ne s’agit pas de comprendre mais de sentir ». Louis Jouvet

Mon parcours en danse Butô ne s’est pas fait par hasard ou alors c’est la surprise….
En allant voir un film sur Isadora Duncan à l’Auditorium Saint Germain organisé par la Cinémathèque de la Danse, je rencontre une femme avec ses enfants, très chaleureuse et qui me dit, au cours de notre conversation, qu’elle transmet le Butô. Et moi de lui dire que je suis parkinsonien…
Elle me répond derechef: vous pouvez venir à mes ateliers. Bon, d’accord c’est comme ça que j’ai connu Françoise Jasmin. Depuis, j’ai changé. J’avais auparavant suivi les cours de Lari Léong-une comète tant il est parti jeune-trop tôt- qui lui aussi donnait tout. Avec Françoise, j’ai eu la conscience de l’espace comme ça sans y penser et la densité des mouvements de l’intérieur vers l’extérieur, laisser couler la vie…
Françoise a une énergie telle qu’on ne repart pas le corps ballant et la tête vide.Elle ne donne pas ses sentiments, ni son appréciation de façon individuelle, mais le corps parle et tout en étant conscient, il sait ce qui nous donne, ce plaisir intense à travers nos milliards de cellules.
Naviguer dans le fluide qu’est l’air.
Peut-être le Butô est l’ultime voyage de mes expériences dans la Danse Contemporaine.
Passer non pas à des gesticulations mais juste le geste qu’il faut, tenant en compte la morphologie du danseur.
Ah… J’oubliais le regard social… Nous ne sommes pas là pour faire une démonstration mais faire connaitre par l’intérieur de notre vécu, ce qui nous habite: la joie, la tristesse, la colère, la lumière doit être dans notre corps… Le Butô n’est pas toujours « lent », il peut aussi faire des accélérations ou bien être immobile comme la pierre dans l’attente d’un geste qui va tout déclencher.

C’est l’envol vers une courte éternité, voilà en quelques mots ce que je ressens du travail de Françoise. »

.

Témoignage de Geneviève : « Entrer dans le Butô est une expérience unique »

« Le Butô tel que je le vis

(Je l’ai vu et puis je l’ai vécu)

Entrer dans le Butô est une expérience unique. Je dis bien « entrer » à l’infinitif , car il y faut un désir qui pousse vers lui, sans que ce désir ait un contenu précis à priori.
Dans mon premier contact avec le Butô, dont je ne savais rien que le fait que c’était une danse japonaise, et j’aimais la littérature et le cinéma japonais, j’étais spectatrice d’un déroulement visuel impossible à intellectualiser et qui m’a touchée d’une manière quasiment informulable. Le désir d’entrer dans ce monde, de pratiquer cet art étrange et inclassable est né tout de suite comme si j’avais reconnu là quelque chose de moi resté inexprimé.
Le Butô est un art, c’est une danse, mais il exclut les codes habituels. J’ai pratiqué dans ma jeunesse la danse classique super-codée, et le Butô était comme l’opposé de cette pratique, un « lieu » physique et psychique où peut s’exprimer quelque chose de soi que l’on ne connaît pas soi-même. Les mouvements du corps n’y sont pas désordonnés, venus d’une fausse spontanéité, et invitant à un exhibitionnisme qui n’a pas sa place ici, mais ils émergent lentement du fond de soi-même que l’on apprend à écouter dans une concentration qui vide le  » mental  » des stéréotypes sociaux et des préoccupations personnelles. J’ai fait l’expérience inimaginable avant de la vivre, de sentir se mouvoir mon corps sans intervention de ma volonté, le laissant être sans le diriger. Ces moments de grâce procurent un bien-être étonnant.
Bien sûr que le Butô a une esthétique, mais sa beauté (que certains récusent) est liée à une vie intérieure en partie inconsciente, qui s’exprime dans et par un corps qui se fait attentif à lui-même, et à un espace qu’il semble créer lui-même.
Quelques exercices physiques sont utiles à développer les capacités corporelles, mais le Butô pratiqué en amateur c’est-à-dire en amant de cet art, n’exige ni souplesse ni musculature spéciales et peut s’aborder modestement avec les moyens physiques de chacun.
C’est peut-être plus une attitude devant la vie et avec soi-même qui caractériserait cet art, où l’attention à soi, l’humilité et l’accueil de sa propre intériorité peuvent donner à voir quelque chose qui parle aussi à celui qui regarde. »

.

Témoignage de Brittni Zotos : « Le mouvement sincère »

« Dans une conférence proposée par Françoise Jasmin et le Vassar-Wesleyan Program à Paris le Jeudi 10 Mars 2011, nous avons échangé autour de la danse Butô, de son origine et de la notion d’Avant-Garde.
Quelles sont les origines de cette danse ?

Françoise explique que le Butô aurait pu naître partout, il existait avant mais il a été mis en lumière au Japon, dans le contexte d’Hiroshima. Ses deux fondateurs pionniers sont Kazuo Ohno et Tatsumi Hijikata. Le Butô se développe dans la reconstruction, la revalorisation de la personne et un retour au bon sens, ce n’est pas un style de danse mais une vision de la vie. Lorsque l’on danse le Butô, on s’adonne au mouvement libre pour revenir à un état ​​d’esprit sincère et constructif. En comparaison il y a d’autres danses qui sont fondées sur un mouvement plus artificiel.

Dans ces genres de danse qui utilisent la notion de chorégraphie dans son sens le plus rigide, le mouvement libre, c’est à dire le mouvement sincère est limité. Françoise a introduit le terme « El duende », lequel décrit la force et le talent qu’il y a dans chacun d’entre nous et auxquels la danse Butô fait appel. Nous avons discuté un peu du lien entre la danse Butô et le Flamenco, qui permet aussi de mieux comprendre la notion du « El Duende ».

Lorsque l’on danse le Butô, on s’engage dans une expression naturelle qui n’est pas forcée car elle est issue d’un mouvement d’adaptation. Ce type de mouvement montre et fait prendre conscience de la puissance du corps, c’est le vrai mouvement qui permet de retrouver une estime de soi, une mise en valeur et une reconnaissance de soi. Souvent, les gens se définissent par les métiers. Mais la position professionnelle n’est pas ce qui construit la personne.
Ce qui construit la personne c’est l’esprit, l’état d’esprit. On peut découvrir ou redécouvrir cet état de bon sens lorsqu’on danse le Butô. »

.

Témoignage de Mia : « enchantée par cet atelier »

« Merci pour samedi, pour l’accueil, l’atelier et la transmission de Françoise.
J’arrivais sans autre attente que celle de découvrir et j’ai été ravie, je le suis toujours.

Depuis de nombreuses années je cherche… Recherche du côté de la communication non verbale (alors que le reste du temps, étrangement j’écris) et je cherche dans les danses traditionnelles, les danses populaires de bal, la danse contemporaine, le tai-chi, l’aïkido, tout ce qui croise mon chemin et ouvre une nouvelle conscience du corps, du sien et de celui des autres, de la disponibilité. Et je ne découvre le Butô que maintenant! Encore quelque chose qui prendra au moins toute une vie!
En tout cas j’étais vraiment enchantée par cet atelier, et puis toutes les références que Françoise a faites à Nijinski et Isadora Duncan m’ont beaucoup touchées. J’ai un peu lu sur eux, j’ai surtout lu l’auto-bio d’Isadora et j’ai travaillé sur les Cahiers de Nijinski, leur portraits sont au dessus de mon bureau et ils m’encouragent d’une certaine manière lorsque j’écris. Et je ne les avais jamais rapprochés du Butô! Malgré l’histoire que l’on raconte beaucoup de la performance d’Isadora où elle avait passé un temps incroyable à lever les bras et toute la salle était en pleurs (je résume). Et puis Bourdelle aussi. Un temps j’allais souvent me réfugier dans la court intérieur du musée pour couper un peu de tout, me ressourcer. Et je ne connaissais même pas l’allée dans laquelle votre atelier est situé (lieu magnifique!)

Donc merci pour toutes ces découvertes, pour toutes ces belles images qui me sont venues en têtes et que j’ai vécu lors des exercices. »

.

Témoignage de Hélène : « Une exigence d’intégrité essentielle, fondamentale. Une démarche à part entière »

 » Nos chemins ont failli se croiser, il y a 4 ans. Et non! C’était plus tard, finalement!

Ils se sont croisés véritablement il y a quelques mois lors de ce premier stage à Bruxelles. Le temps butô a creusé son sillon depuis…
Grâce au stage à Paris, il trouve les moyens de s’irriguer… et de s’ensemencer lui-même et de se dire un peu mieux, grâce au temps, grâce aux racines qui trouvent leur propre chemin pour être à même d’ancrer le butô dans la terre, le concret, la vie.

 Alors j’avais envie de partager avec toi ce que j’arrive à dire un peu mieux. Je voudrais te témoigner aujourd’hui de quelque chose de très important pour moi.
Je te remercie tout d’abord Françoise. Je sens de véritable et précieux alliés chez Human Dance, dans cette recherche du corps sincère. Et mon témoignage part de cette gratitude profonde.

Il y a 4 ans, nos chemins auraient bien failli se croiser et je me demande qu’en aurait-il été, du coup…

A ce moment-là, je venais de terminer mes études en tant que psychologue pour enfants. Pour de multiples raisons, j’étais convaincue que ma place était ailleurs… L’intuition coriace d’une pratique artistique du corps où l’être apprend à exprimer cette part en lui-même, échappant à tous conditionnements. Cette part en lui dans lequel il sait naturellement puiser ses ressources pour grandir, et être.
Être tout simplement, en totale confiance. Être qui il est. Un être créatif, créateur. Un être artistique. Avec lui. Avec l’autre, dans la richesse, le plaisir et le respect de sa singularité et sa diversité.

Durant la dernière année de mes études, je m’étais déjà lancée corps et âme dans une recherche à la manière d’un Sherlok Holmes du corps.
Je m’étais remise à danser intensément, passionnément. Je m’étais découvert une véritable passion également pour l’art de la pédagogie. J’ai appris et désappris, puis appris et encore désappris. Sans cesse. J’ai construit, déconstruit, construit, déconstruit …

« Trop de construction mentale pour une compréhension, à priori, tellement simple et directe que celle du corps et surtout, intuitive. » Je le savais, mais ces différentes étapes dans ma récolte d’outils m’ont permis de les aiguiser de leur trouver plus de justesses et surtout de conscientiser les pièges dans lesquels le corps et l’esprit peuvent se retrouver enfermés.
J’ai emprunté quantités de chemins de traverses, fruits de belles rencontres artistiques et humaines mais également fruits de très interpellantes rencontres où la transmission de l’art de la danse (contemporaine, butô également) n’est pas comprise, elle est voire même dangereuse car elle prend pouvoir sur l’esprit critique. Très souvent une déception, donc. Voire même une grande colère!

Je buttais souvent sur « quelque chose ». J’avais souvent l’impression de lutter, batailler dans beaucoup de pratiques de danse ou de corps que j’ai suivie.

Il manquait « quelque chose ». Ce petit « quelque chose » de fondamental et qui fait toute la différence. Je me bats pour ça, et le défend tous les jours dans la vie comme dans mon travail.

Voilà plus de deux ans, que j’accompagne enfants et adolescents à travers des projets d’ateliers artistiques dans les écoles de Bruxelles et stages extrascolaires. Nous partons ensemble à la recherche de leurs graines de danse. Ces graines à l’intérieur d’eux qu’ils apprennent à exprimer, cultiver pour semer de nouveaux langages de partages porteurs de SENS par, pour, avec soi et avec l’autre.

Ce petit « quelque chose », je le comprends aujourd’hui, j’arrive à mettre un mot dessus.
Grâce à ton travail, Françoise.
La sincérité.

Une exigence d’intégrité essentielle, fondamentale. Une démarche à part entière.

Cette sincérité est le premier pas. Le tout premier pas de danse. Et de vie ! Cette démarche de sincérité, permettant à l’être d’ouvrir à tout instant, et toujours plus grand, toujours plus vaste, son espace d’expression.

Dans la pédagogie Human Dance, il n’y a pas de lutte à opérer. Car tout est là. Humble. Généreux. Humain. Juste. Sensé. Avec ses touches d’humour.Bienfaiteur pour l’Art, celui du cœur, celui du corps et l’évolution des humanités.
Pour la première fois, il s’agit d’un accord et non plus d’une lutte. Accord avec une pratique artistique et philosophique du corps qui m’apaise, m’émeut,  ouvre en moi l’infini des possibles…

Toi et Human Dance êtes de magnifiques gardiens et hôtes du Butô. Merci. »

°

Témoignage de Raphaëlle : « Vivre pleinement dans l’ici et maintenant »

« Le Butô, c’est l’essentiel de/dans la vie.

Certains me diront que danser n’est pas l’essentiel de la vie, mais alors dites-moi ce qui est l’essentiel de la vie ?

Ceux qui ont eu la chance de comprendre cette pratique et de tomber sur le bon transmetteur acquiesceront ce qui va suivre.

Dans notre ère, l’essentiel de la vie se perd, se meurt. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est difficile de faire entendre ce qu’est le Butô, qu’il est difficile de mettre des mots sur cette pratique, sur la vraie façon de vivre.

Tout est artifice, peu de choses ont une valeur. Les personnes se mettent à manger de la nourriture biologique et de l’herbe en pensant probablement se rapprocher, par ce biais, de la nature et de l’essentiel…
Mais ceci n’est qu’une infime partie de cet « essentiel » que l’on recherche, ou pas ! Cela leur donne sûrement bonne conscience et ils se sentent utiles tout en fumant, buvant et se déplaçant en scooter polluant pour la tendance.

Le Butô réapprend à vivre pleinement dans l’ici et maintenant. C’est finalement très difficile car nous sommes tellement loin de cela dans notre vie quotidienne.
Lorsque l’on danse le Butô, nous nous abandonnons à notre essentiel, notre soi. Nous oublions nos fardeaux et les surmontons: ça marche !
Cette pratique, ce guide, réapprend « le véritable essentiel » et nous guide vers soi.

Cette pratique nous aide également à supporter, apprécier, réapprendre la relation à l’autre. Une relation qui naît ici de l’empathie et du respect d’abord de soi-même puis de l’autre.
Cette pratique est finalement le chemin pour comprendre, réapprendre, découvrir la vraie vie saine et sereine… »

°

Pour partager votre témoignage écrivez-nous à contact@humandance.com





Vidéos prises lors des stages, Paris

12 12 2015








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés