Spectacle Au FIL du NÔ et du BUTÔ | Le 28 avril 2018 à 20h30 | Théâtre 14 Jean-Marie Serreau | Paris 14ème | Entrée Libre

19 02 2018

 Dans le cadre du Printemps de la Création Théâtrale

La Compagnie Human Dance présente

Au Fil du Nô et du Butô

Monologue à deux voix, entre tradition et modernité

 

                                                20171122_160602 (1) Crédit photo B. Johner

 

Création de Danse Butô – Musique Théâtre Nô

 

CR8A8405 (1)

Crédit photo Raphaëlle Jasmin

Durée :  1h (spectacle) et 30 min (échange avec les artistes)

De la Création du monde à sa destruction, de la naissance à la mort, de la femme à toute l’humanité, la compagnie de Butô, Human Dance, vous convie à un voyage esthétique au fil du Nô.

Évoluant au rythme du chant Nô et du tambour Kotsuzumi, Shité, la Femme protagoniste unique du Nô, célèbrera la vie sous tous ses aspects au travers d’une dizaine de tableaux différents.

Évoluant entre Vide et Plein, à cheval entre Orient et Occident, Kyoshi Kawara et Françoise Jasmin, le cœur à l’unisson, offrent un spectacle unique, sans cesse renouvelé, une ballade poétique aux origines de la Musique, de la Danse et de l’Art.

 

Article de l’agence journalistique JIJI PRESS  de Tokyo

Annonce CID / UNESCO : cliquez ici

 

 

Dessins de Bernard Johner, artiste plasticien témoin de nos répétitions

 

———-

Auteure, chorégraphe et interprète : Françoise Jasmin

Création Musicale : Kiyoshi Kawara (https://m.facebook.com/1467994626834750/)

Musique tableau burlesque  : François Rossignol (www.francoisrossignol.com)

Mise en scène : Tommy O’Bin

———-

 

Artiste Associé : Bernard Johner (www.bernardjohner.com)

Régisseur lumière : Hugo Richard

———-

 

Costumes : Kimonos authentiques du Japon (Kanazawa)

 

———-

 

>> Date de représentation :

Le samedi 28 Avril 2018 à 20h30 / ENTRÉE LIBRE 

>> Lieu :

Théâtre 14 Jean-Marie Serreau

20 avenue Marc Sangnier

75014 Paris

 

Crédit photo K. Kawara

Métro : Porte de Vanves, bus : 58 et 95, tramway T3 : Didot, vélib face au théâtre, autolib à 100m, stationnement facile

>> Contact :

Compagnie Human Dance

Réservation : aufilduno@gmail.com

Tél : 06 61 14 46 18

Suivez la Compagnie sur  facebook 

 

 

 

cid_logo_final_ light blue simpleCapture d’écran 2015-06-28 à 12.58.41ImpressionMDP LOGO

signature cie Human Dance

Publicités




SAISON 2017 – 2018

9 10 2017

Découvrez notre programme pour la saison 2017-2018

>>> A PARIS <<<

Chemin du Montparnasse
Agitakt-21 Avenue du Maine 75015 Paris
Métro : Montparnasse Bienvenüe

p1130277


 STAGES DE DANSE BUTÔ


Les stages sont animés par Françoise Jasmin accompagnée d’un musicien. Tous nos stages sont indépendants les uns des autres. Ils peuvent s’inscrire dans le cadre de la formation professionnelle continue et sont ouverts à tous. Ils ne nécessitent aucune connaissance technique ou condition physique particulière.

°

>>Dates:

SEPTEMBRE | Stage WE

Samedi 23 et dimanche 24 septembre 2017

OCTOBRE | Stage WE

Samedi 14 et dimanche 15 octobre 2017

DECEMBRE | Stage WE

Samedi 9 et dimanche 10 décembre 2017

JANVIER | Stage WE

Samedi 20 et dimanche 21 janvier 2018

FEVRIER | Stage WE

Samedi 10 et dimanche 11 février 2018

MARS | Stage WE

Samedi 10 et dimanche 11 mars 2018

AVRIL | Stage WE

Samedi 21 et dimanche 22 Avril 2018 ( en présence de Monsieur Kawara; voir ci dessous: stage Nô et Butô)

MAI | Stage WE

Samedi 5 et dimanche 6 mai 2018

°

>>Horaires:

– Samedi et Dimanche de 13h à 17h

°

>>Tarif pour un stage :

-Particulier : 100€ | TR : 85€ (prise en charge C.E. et Chèques-Vacances ANCV et Coupon-Sport acceptés)

-Professionnel : frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance

+ 20€ d’adhésion

°

>>Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98. Places limitées.

Informations pratiques, hébergements, transports cliquez ici

 °


STAGE DE DANSE BUTÔ & INITIATION  NÔ (petit tambour d’épaule : Kotsuzumi)​


Ce stage est ouvert aux personnes qui ont le désir d’approcher l’art du Butô et du Nô. Il sera suivi d’une conférence autour du lien entre les pratiques respectives des intervenants:

repet arbre de vie novembre 2012 005Françoise Jasmin : Fondatrice de l’Ecole Human Dance,  chorégraphe en danse Butô. Propose des stages, conférences et création dans le cadre de la pédagogie Human Dance. Sa démarche est fondé​e​ sur la recherche du geste essentiel et authentique.​(https://www.facebook.com/humandance/).

 

 

 

 

 

 

 

kawara1(rireki)

Kiyoshi Kawara : Membre officiel de l’association des Interprètes de Nô et interprète de Kotsuzumi (petit tambour d’épaule). Propose des ateliers et des conférences pour promouvoir la culture japonaise authentique. (https://m.facebook.com/能アトリエ-1467994626834750/?locale2=ja_JP)

 

 

 

 

 

 

 

portrait1Akiyo Kajiwara : Artiste textile, fondatrice de l’association culturelle franco-japonaise Talachiné dont l’objectif est de promouvoir les échanges culturels et pédagogiques à travers la découverte des techniques de fabrication manuelle traditionnelle japonaise et ce, dans le respect de l’environnement, de la nature et de la transmission. (https://www.facebook.com/associationtalachine)

 

 

 

 

Les participants au stage s’engagent à participer à l’ensemble des activités proposées (Danse Butô et initiation au Tsuzumi du théâtre Nô). la conférence est facultative.

°>>Dates :

NOVEMBRE | Stage WE

Samedi 25 et dimanche 26 novembre 2017 (COMPLET)

AVRIL | Stage WE

Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018

 

>>Horaires :

  • Le WE du 25 et 26 Novembre 2017

>Samedi:

13h-15h : Initiation au Kotsuzumi (petit tambour d’épaule japonais) du théâtre Nô:

15h30-17h : danse Butô (accompagné par un musicien)

16h30-17h : ouverture au public

17h-19h : conférence sur “Le lien entre l’Art du Saki-Ori, du Butô et du Nô” avec Akiyo Kajiwara, Françoise Jasmin et Kiyoshi Kawara

>Dimanche :

13h-17h :  Butô (accompagné par un musicien)

  • Le WE du 21 et 22 Avril 2018

>Samedi :

13h-15h : Initiation au Kotsuzumi (petit tambour d’épaule japonais) du théâtre Nô

15h30-17h : Butô (accompagné par un musicien)

16h30-17h : ouverture au public

17h-19h : conférence avec Françoise Jasmin et Kiyoshi Kawara : Les artistes témoigneront de leur parcours artistique, de leur rencontre et de ce qui est mis en oeuvre dans le processus de leur création commune.

>Dimanche :

13h-17h :  Butô (accompagné par un musicien)

 

>>Programme :

Nô : STAGE DE DANSE BUTO et INITIATION AU NO – francais

Danse Butô : approche des fondamentaux de la danse Butô par le mouvement et l’échange, proposition de mouvements sur des thèmes issus de situations d’adaptation familières à tous, recherche d’un état de corps plus libre et sincère, approche du processus de création mêlant Butô et Nô.

 

>>Tarif pour un stage :

-Particulier ( 120€ | TR : 105€) (prise en charge C.E. et Chèques-Vacances ANCV et Coupon-Sport acceptés)

-Professionnel (frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance)

+ 20€ d’adhésion

°

>>Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98

Places limitées.

Informations pratiques, hébergements, transports:  cliquez ici

°

 

°



LES CONFÉRENCES PARTICIPATIVES


° °

Ce diaporama nécessite JavaScript.

°

>>Horaire:

16h30-17h30 : Temps d’observation de la danse Butô

17h-19h : Temps d’échange avec un invité conférencier ( art-plasticien, musicien, astro-physicien, médecin, photographe, etc)

°

>>Tarif : 5 € (gratuit pour les participants au stage)

°

>>Renseignements et inscriptions : contact@humandance.com | 09 73 60 53 98

Informations pratiques, hébergements, transports cliquez ici

Places limitées.

°

>>Dates:

Samedi 25 novembre  2017

Conférence sur “Le lien entre l’art du Butô, du Nô et du Saki-Ori avec Françoise Jasmin,  Kiyoshi Kawara et Akiyo Kajiwara,

Samedi 21 avril  2018

Conférence avec Kiyoshi Kawara  et Françoise Jasmin

°

>>Intervenants:

Intervenante permanente :

Françoise Jasmin : Fondatrice de l’Ecole Human Dance,  chorégraphe en danse Butô. Propose des stages, conférences et création dans le cadre de la pédagogie Human Dance. (https://www.facebook.com/humandance/)

Intervenant ponctuel:

Kiyoshi Kawara : Membre officiel de l’association des Interprètes de Nô et interprète de Kotsuzumi (petit tambour d’épaule). Propose des ateliers et des conférences pour promouvoir la culture japonaise authentique. (https://m.facebook.com/能アトリエ-1467994626834750/?locale2=ja_JP)

 

°

Affiche

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer





Conférences Participatives « L’Humanité en Mouvement  » à Paris

8 09 2017

CONFÉRENCES 2017 – 2018 à 17h

(Entrée libre, réservation obligatoire)

 

  • Samedi 25 novembre  2017

Conférence sur “Le lien entre l’art du Butô, du Nô et du Saki-Ori, arts universels”

avec Françoise Jasmin, artiste Butô, Kioshi Kawara, artiste Nô et Akiyo Kajiwara, artiste textile

 

Présentation artistes:

 

repet arbre de vie novembre 2012 005Françoise Jasmin : Fondatrice de l’Ecole Human Dance,  chorégraphe en danse Butô. Propose des stages, conférences et création dans le cadre de la pédagogie Human Dance. Sa démarche est fondé​e​ sur la recherche du geste essentiel et authentique.​(https://www.facebook.com/humandance/).

 

 

 

 

 

 

kawara1(rireki)

Kiyoshi Kawara : Membre officiel de l’association des Interprètes de Nô et interprète de Kotsuzumi (petit tambour d’épaule). Propose des ateliers et des conférences pour promouvoir la culture japonaise authentique. (https://m.facebook.com/能アトリエ-1467994626834750/?locale2=ja_JP)

et, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

portrait1Akiyo Kajiwara : Artiste textile, fondatrice de l’association culturelle franco-japonaise Talachiné dont l’objectif est de promouvoir les échanges culturels et pédagogiques à travers la découverte des techniques de fabrication manuelle traditionnelle japonaise et ce, dans le respect de l’environnement, de la nature et de la transmission. (https://www.facebook.com/associationtalachine)

 

 

 

 

 

 

 

  • Samedi 9 décembre 2017

Conférence sur « Le monde des acteurs itinérants et l’histoire du théâtre et de la danse au Japon » (Plus d’informations sur la conférence : Projet Hime Ennosuke11)

avec  images

Pascal Griolet, Maître de Conférences, INALCO, Département de langue et de civilisation japonaise à Paris

 

 

 

  • Samedi 21 avril  2018

Conférence sur  « Les processus mis en oeuvre afin d’aboutir à une création artistique et humaniste collective »

Les artistes témoigneront de leur parcours artistique, de leur rencontre et de ce qui est mis en oeuvre dans le processus de leur création commune.

avec Françoise Jasmin, artiste Butô et Kiyoshi Kawara, artiste Nô 

 

 

LE CONCEPT GÉNÉRAL DES CONFÉRENCES « L’humanité en mouvement »

 

Groupes de paroles autour d’une collation avec des chercheurs de tous horizons accompagnés par Françoise Jasmin, chorégraphe​ et psycho pédagogue​.

« La danse joue un rôle capital dans les relations humaines, elle est une école du comportement social, de l’harmonie du groupe. La danse est l’école de la générosité et de l’amour, du sens de la communauté et de l’unité humaine. » Rudolf Von Laban

Photos des conférences passées accessibles ici: https://flic.kr/s/aHskJAynkB

°

Objectif général:

Un moment de réflexion, d’écoute, d’échange et d’enrichissement culturel et scientifique avec des chercheurs ​qui, par une vulgarisation du discours, se veut accessible à toutes et tous. Les sujets de vie évoqués dans un espace neutre et ouvert offriront des pistes de réflexions et d’approches quant à la propre nature de l’être humain dans son environnement relationnel et naturel. Être proche de notre humanité nous donne accès au « bon sens commun ».

“La recherche artistique, en particulier celle autour du mouvement corporel, du geste comme les recherches scientifiques, sociales et humaines nous amène à nous interroger sur notre relation au monde. La question de la perception de soi et des autres, d’une vraie implication / acte sincère et transmission est indispensable. Ce lieu de recherche, ces questionnement amènent nécessairement à ouvrir un échange afin d’approcher, voire de repenser nos mentalités. La question de la recherche artistique n’est -elle pas celle de la recherche de nos talents enfouis, du sens de notre existence ? Le talent ne va donc t-il-pas de pair avec une quête humaniste? Qu’en est il du geste vers l’autre aujourd’hui dans ce monde en perpétuelle transformation? ” Françoise Jasmin,  6 novembre 2015

°

Public :

Toute personne intéressée par la démarche et le thème proposé.

°

Jours et horaires :

17h-19h : Temps d’échange avec un invité conférencier (possibilité d’un temps d’observation de la danse Butô avant la conférence de 16h30 à 17h)

 

Intervenants:

Un invité : chercheurs de toutes disciplines ( médecin, astrophysicien, infirmier, chef d’entreprise, innovateur, art plasticien, musicien, mathématicien, photographe, journaliste, ​écrivain, ​historien, etc)

Modératrice/ intervenante danse Butô : Françoise Jasmin, psychologue, artiste et fondatrice de l’Ecole de danse Butô Human Dance

 

°Démarche :

L’intervenant invité amorce l’échange en exposant sa vision sur un thème prédéfini. La communication avec le public est ensuite privilégiée. Françoise Jasmin alimente et modère le sujet sous l’angle de l’état d’esprit véhiculé dans la danse Butô. Notre intérêt de comprendre autant ​la discipline de l’intervenant que l’origine de son attachement personnel pour cette discipline dans l’idée que chacun fait de sa fonction, ce qu’il est.

°

Le thème :

Les sujets concernent toutes les générations, toutes les disciplines et ont une portée universelle, aculturelle et atemporelle.

°

Lieu :

Chemin Du Montparnasse

Ecole de danse Butô Human Dance / Agitakt 21 av du Maine 75015 Paris

Métro: sortie Montparnasse Bienvenüe

°

Tarifs:

 Participation Libre

°

Inscription : contact@humandance.com

Places limitées





Formation annuelle à la création

24 06 2017

>>> A PARIS <<<

Chemin du Montparnasse
Agitakt-21 Avenue du Maine 75015 Paris
Métro : Montparnasse Bienvenüe

  


OBJECTIF GÉNÉRAL


Cette formation qui mêle approche de la danse Butô et sensibilisation à l’art du Nô- leur fondement, leur pratique, leur utilité plurielle- aboutira à une représentation au sein du Théâtre 14 Jean Marie Serreau au Printemps 2018.

Ce spectacle se déroulera dans le cadre du Festival de la Création Théâtrale du 14ème et du 160ème anniversaire de la relation diplomatique franco japonaise.

Les stagiaires qui décident de participer à l’atelier création danseront avec Françoise Jasmin et la Compagnie Human Dance accompagnés par Kiyoshi Kawara, artiste Nô, musicien.

Cette formation qui vise à approcher le processus de création et vivre une expérience scénique avec des professionnels permet d’enrichir les projets artistiques et humains personnels et collectifs.

Elle permet avant tout d’accéder ou de parfaire une connaissance du mouvement naturel, fondé, artistique et universel.


PUBLIC


Espace de partage accessible à tous et toutes (amateurs et professionnels)


PROGRAMME


1) Quatre stages WE minimum parmi les stages de danse Butô suivants:

Les samedis et dimanches de 13h à 17h

  • 23 et 24 septembre 2017
  • 14 et 15 octobre 2017
  • 9 et 10 décembre 2017
  • 20 et 21 janvier 2018
  • 10 et 11 Février 2018
  • 10 et 11 mars 2018
  • 5 et 6 mai 2018

2) Deux stages WE obligatoires de danse Butô et Art du Nô avec conférence:

  • 25 et 26 Novembre 2017
  • 21 et 22 avril 2018

Contenu de ces deux stages:

Art du Nô : approche des gestes et des mouvements « kata » et approche des rythmes du petit tambour d’épaule, Kotsuzumi.

Art du Butô : approche des gestes et des mouvements naturels, authentiques et fondés, familiers à tous.

Horaires :

Le 25 et 26 Novembre 2017

SAMEDI

13h-15h : kotsuzumi

15h30-17h : Butô (accompagné musicalement avec le Kotsuzumi)

16h30-17h : ouverture au public –

17h-19h : conférence sur “Le lien entre l’Art du Saki-Ori, du Butô et du Nô” avec Akiyo Kajiwara, Kiyoshi Kawara  et Françoise Jasmin

DIMANCHE

13h-17h :  Butô (accompagné musicalement)

Le 21 et 22 avril 2018

SAMEDI

13h-15h : kotsuzumi

15h30-17h : Butô (accompagné musicalement avec le Kotsuzumi)

16h30-17h : ouverture au public –

17h-19h : conférence avec Akiyo Kajiwara, Kiyoshi Kawara  et Françoise Jasmin

DIMANCHE

13h-17h :  Butô (accompagné musicalement)

3) Démonstration le 28 Avril 2018 au Théâtre 14 Jean Marie Serreau avec Françoise Jasmin et Kiyoshi Kawara, artiste Nô, musicien tambour japonais.


TARIF


-Particulier :  Tarif plein 690 € | Tarif réduit: 625 € (prise en charge C.E. et Chèques-Vacances ANCV et Coupon-Sport acceptés)

-Professionnel (frais professionnel | formation continue : contacter Human Dance)

+ 20 euros d’adhésion


INTERVENANTS


CR8A7907

Copyright Raphaëlle Jasmin

Intervenante permanente :

Françoise Jasmin : Fondatrice de l’Ecole Human Dance,  chorégraphe en danse Butô. Propose des stages, conférences et création dans le cadre de la pédagogie Human Dance. (https://www.facebook.com/humandance/)

Intervenant ponctuel :

Kiyoshi Kawara : Membre officiel de l’association des Interprètes de Nô et interprète de Kotsuzumi (petit tambour d’épaule). Propose des ateliers et des conférences pour promouvoir la culture japonaise authentique. (https://m.facebook.com/能アトリエ-1467994626834750/?locale2=ja_JP)


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS


Cliquez-ici | contact@humandance.com | 01 43 35 03 73 ou 06 61 14 46 18 |

Fin des inscriptions: 15 Novembre 2017

(La formation annuelle à la création aura lieu à partir de 5 participants minimum)


LIEU


Ecole de Danse Butô Human Dance – Chemin de Montparnasse – 21 Avenue du Maine 75015 Paris

Métro: Montparnasse Bienvenüe

 





Articles de presse

3 04 2014

-« Butoh, noh fuse in France » Jiji Press, février 2018 : cliquez ici

butoarticle

Copyright Nobuhisa Kawasaki

金沢の能、仏「BUTO」と共演=アビニョン演劇祭に参加へ(2018/02/26-06:51)
4月の公演に向けて稽古する仏舞踏家フランソワーズ・ジャスマンさん(左)と金沢市在住の能楽家、河原清氏=22日、パリ
4月の公演に向けて稽古する仏舞踏家フランソワーズ・ジャスマンさん(左)と金沢市在住の能楽家、河原清氏=22日、パリ
【パリ時事】日本の伝統文化である能とフランスの前衛的なダンス「BUTO(ブトー)」が共演する新たな形式の公演が近くお披露目される。7月には世界最高峰とされる仏アビニョン演劇祭への参加も計画。出演者の仏舞踏家フランソワーズ・ジャスマンさんは「能とブトー、音楽と踊り、男性と女性の間に潜む共通点を浮き彫りにしたい」と意気込んでいる。
ブトー(舞踏)は、日本の前衛的な「暗黒舞踏」が1960年代以降にフランスに入り、独自の発展を遂げたもの。公演は「能とブトーと共に」と題し、フランスで能の普及活動に取り組む金沢市在住の能楽家、河原清氏らが企画。河原氏が能の鼓や謡を演じ、ジャスマンさんがブトーを踊る内容だ。4月28日にパリで上演される。
河原氏によると、クラシックをはじめとする西洋音楽と能の舞を組み合わせる演出は近年増えてきたものの「能の音楽と西洋のダンスの融合はあまり例がない」という。
公演は約10場面で構成され、杜若(かきつばた)や高砂といった能の演目に仏彫刻家ブールデルの作品などから着想を得た振り付けを合わせる。演出家のトミー・オビン氏は「東洋の伝統と西洋の現代芸術の出会いを通じて新たな世界を生み出したい」と話した。 (了)

Japan’s Noh Performing Art Meets France’s Butoh Dance in Paris (2018/02/26-20:27)

Paris, Feb. 26 (Jiji Press)–A new form of performance combining the Japanese traditional performing art of noh and France’s butoh avant-garde dance will be shown soon in Paris.
In the performance, to be staged April 28, French dancer Francoise Jasmin will dance butoh while Kiyoshi Kawara, a noh performer of Kanazawa in the central Japan prefecture of Ishikawa, will play noh music, singing and playing the hand drum.
Kawara, who is trying to promote noh in France, plans with colleagues to take the combined art form to the Avignon Festival, one of the world’s most prestigious performing art events, in July.
Jasmin said she hopes the performance will shed light on what is shared invisibly between noh and butoh, music and dance, and men and women.
Butoh developed from the Japanese avant-garde dance form of ankoku butoh, which means dance of darkness. It was brought to France in the 1960s and has evolved independently in the country.
« There have been few examples of efforts to mix noh music and Western dance, » Kawara said. Some recent productions have combined classical or other Western musical forms with mai, or the dance of noh.
The upcoming performance will feature noh plays expressed in butoh dance inspired by works of French sculptor Antoine Bourdelle and others.
The theater director of the performance, Tommy O’Bin, said he aims at creating a new world through an encounter of an Oriental tradition with a Western modern art.

◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇◇
時事通信パリ支局 川崎誠久
JIJI PRESS
Directeur du bureau parisien
KAWASAKI Nobuhisa

 

– « AU COEUR DE CHARLOT » : PRESSE ET SOUTIEN :  cliquez-ici

°

-« Françoise Jasmin danse avec l’âme de Charlot »

°

-« L’interview de Françoise Jasmin dans le Livreur Solitaire », mai 2015 : partie 1 / partie 2 / La photo du Livreur Solitaire

 

« La Révolution de Jasmin », par Nicolas Villodre, Danzine, 2012.

Mi-janvier dernier, pile, Françoise Jasmin et sa compagnie Human Dance – nom qui rappelle celui de la compagnie montréalaise Lalala Human Steps –, un trio composé d’Aurélie Pras, de Françoise et Raphaëlle Jasmin – complété par le musicien David Block, assis durant le spectacle derrière son ordinateur, côté jardin – ont présenté une création, La Danse des mikados – titre qui fait penser à la chanson « L’Ami Caouette » de Serge Gainsbourg –, à l’Espace Landowski de Boulogne-Billancourt. Depuis 1989, la chorégraphe propose sa vision personnelle du butô, inspirée par la danse libre d’Isadora plus que par la conception habituellement tirée vers l’expressionnisme de ce mouvement artistique (qui est aussi selon nous d’esprit Dada), créé en 1959 par Tatsumi Hijikata, avec, entre autres, pour interprètes à l’époque, Kazuo et Yoshito Ohno, que nous avons récemment pu voir à Paris.
Françoise Jasmin évite curieusement de parler de chorégraphie et préfère utiliser l’expression « trame intentionnelle », une trame qui est dans le cas présent structurée en six tableaux distincts : L’Insouciance, La Traversée, La Danse des mikados, Comme un sursis, Le Bâton de vieillesse, La Vie suit son cours. Il s’agit d’un long parcours où l’on ne s’ennuie pas, où les danseuses tournent autour du pot de bûchettes disposées au sol en exécutant une suite de petits gestes dilatés, limités à la tranche horaire concédée par le théâtre. On sent bien que l’action (ou l’a-action, plutôt que l’inaction) pourrait durer davantage, s’éterniser, si on n’avait pas d’autre projet ou souci en tête. Mikado signifie « l’empereur du Japon » et le jeu ainsi nommé symbolise, selon la danseuse, « la menace, la force, la délicatesse et l’agilité. »
Cette vision de la danse se nourrit, apparemment, d’un idéalisme rousseauiste (Françoise use volontiers des mots suivants : sincérité, authenticité, humanité, confiance, empathie, maternité, universalité, nature, etc.) et se pare d’un vocabulaire rigoriste (avec des notions parfois ambiguës, comme celles d’ « espace vital », et d’autres plus précises : contrainte, humilité, respect, adaptation, courage, abandon ainsi que des références au samouraïsme). Or on sait qu’il n’y a rien de plus culturel que la notion de nature !!!
Sa vision de la danse est singulière et même audacieuse, révolutionnaire, puisque la jeune femme refuse la plupart des codes de cette discipline, ceux du classique, du moderne, du contemporain, voire, paradoxalement, du… butô. Pour elle, il n’est donc pas question de répétition, de travail ou d’échauffement (pas de temps à perdre, dit-elle). Seules comptent l’intention et la recherche d’équilibre.
En réalité, elle est assez proche du courant de la postmodern dance à ses débuts (du temps de la Judson Church), qui légitimait le geste quotidien en ne cherchant ni la virtuosité ni l’aspect spectaculaire (Isadora se méfiait déjà du théâtral) et du contact-improvisation paxtonien qui a intégré la pratique, le jargon, la mentalité des arts martiaux, que du butô proprement dit, même si la danseuse a eu l’aval (ou le label !) de Yoshito Ohno en personne, dont elle a suivi les stages et master classes à l’Atelier de Carolyn Carlson.
Françoise préfère parler de patience plutôt que de lenteur pour qualifier le tempo alangui de ses mouvements. D’état de veille et d’écoute au lieu d’inertie ou de mollesse. Des samouraïs, elle retient la maîtrise et l’extrême attention qu’indique l’expression populaire « avoir les yeux dans le dos ». Comme Cage, elle fait place au hasard et évite autant que faire se peut tout choix délibéré (pour ce qui est de la couleur des bâtonnets du jeu de mikado, en tout cas). Elle cherche à adapter son geste à celui des autres. Elle évoque l’asymétrie.
Le musicien, véritable maître du temps, ne doit pas empêcher la danseuse de finir un mouvement mais interagir avec la danse afin de créer une totalité avec elle. La question de l’ego peut se poser : l’un ne doit pas servir de faire-valoir à l’autre.
On sait que les motifs des vases antiques grecs furent le point de départ de la danse isadorienne. Ce qui inspire de nos jours Françoise Jasmin est par exemple cette Baigneuse de Bourdelle représentant Duncan en léger déséquilibre sur un rocher, qui montre que le mouvement développé est intérieur mais également dicté par l’environnement. Cette dialectique entre la contrainte et la liberté se résout dans l’ici et maintenant de l’improvisation. Dans la présentation, qui n’a rien à voir avec la représentation (la pantomime, le théâtre, la narration, l’expression, etc.). Ce qui ne veut pas dire que le mouvement n’a pas de sens, au contraire, puisqu’il tire son origine de lui-même et pas des autres disciplines. Ce que Françoise Jasmin résume ainsi : « On ne peut pas danser l’histoire des autres. »

°

« Le Butô, le corps à l’écoute de soi », dans TOP Santé, 2012. (lire l’article)

°

« La danseuse tranquille », dans Faire Face, 2012. (lire l’article)

°

« Tisser des liens entre le mouvement et le pinceau »,  Journal de Rimouski (Québec), 2011. (lire l’article)

°

– Article paru dans Tendance Butô, 2006. (lire l’article)

°

– Article paru dans La Croix, 2006. (lire l’article)

°

– Sur l’Ecole d’été de Danse Butô – Vallée de Chamonix :

La Tribune de Chamonix, 2012. (lire l’article)

La Tribune de Chamonix, 2011. (lire l’article 1 et l’article 2)

Le Dauphiné Libéré, 2011. (lire l’article)

La Tribune de Chamonix, 2010. (lire l’article)

Le Dauphiné Libéré, 2010. (lire l’article)

 

 





Formation visant l’obtention du Certificat International du Conseil International de la Danse CID / UNESCO

1 01 2018

L’Ecole de danse Butô Human Dance, Membre du CID partenaire officiel de l ‘UNESCO, a le plaisir de vous proposer un dispositif de formation en danse Butô visant l’obtention du Certificat International du Conseil International de la Danse (CID)*, UNESCO.

Les stages sont animés par Françoise Jasmin, artiste Butô, chorégraphe et psycho pédagogue.

cid_logo_final_ light blue simple

 

*Le CID est une organisation mondiale non-gouvernementale en relations formelles de consultation avec l’UNESCO.

 

 

 

Modalités pour la certification internationale de formation en danse Butô :

  • Le module est de 150 heures : stages de WE ou de semaine “à la carte”.
  • A l’issue des 150 heures, le stagiaire* présente une création personnelle courte pour validation.
  • Le CID émet un certificat sur papier parchemin, valide mondialement. L’école délivre le certificat au stagiaire en présence des représentants du CID.
*Les stagiaires certifiés apparaissent sur le site web du CID et sont membres du CID.

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter par mail ou bien par téléphone :

contact@humandance.com ou 09 73 60 53 98





HOMMAGE À LARI LÉONG – CENTRE MANDAPA à Paris 13ème – 29 Avril 2017

27 09 2017

SOLO de Françoise Jasmin pour un hommage à Lari Léong, accompagnée par Raphaëlle Jasmin, musicienne.

Le solo est suivi d’une improvisation collective réunissant les danseurs de la Nuit de la Danse de l’UNESCO.

 

 





Ateliers Danse Butô – Congrès IPSN – Les 30 Septembre et 1er Octobre 2017 – Parc Floral de Paris

28 07 2017

Copyright Human Dance

Pavillon des Cèdres – Parc Floral – Paris – Octobre 2017

 

Human Dance sera présent au congrès IPSN  le 30 septembre et le 1er octobre 2017  au Parc Floral de Paris.

Françoise Jasmin  proposera des ateliers en fin de matinée et de journée ainsi qu’un échange dans le Pavillon des Cèdres .

La danse Butô participe à un développement physique, émotionnel et cognitif harmonieux en réveillant les mouvements les plus naturels et essentiels de l’être humain.

Ces mouvements qui sont des mouvements intentionnels, volontaires inversent les effets du stress et  stoppe les douleurs physiques. FJ

informations et inscription: http://www.congresipsn.eu/

BANDEAU WEB 2017






Improvisation Duo Françoise Jasmin et Alyona Ageeva | Cité Internationale des Arts | 25 septembre 2017 à 19h30

27 07 2017

 Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot.

Yuri Buenaventuraw


Entrée libre

Adresse

Cité internationale des arts

18 Rue de l’Hôtel de ville, 75004 Paris

 

Artistes

Danseuses: Françoise Jasmin et Alyona Ageeva

Musiciens: Jérôme Nowak (piano) et Raphaëlle Jasmin (chant)

 

Thème de l’improvisation

A Coeur Cousu, A Coeur Ouvert

Cet instant dansé met en scène la question de la transmission autant que celle de la danse et de l’art en général.

De l’écriture sur le corps à l’écriture du et par le corps, une vieille femme et une jeune femme tentent de dire, la bouche cousue et le coeur ouvert. Plus la parole est empêchée , plus le mouvement grandit.

Le geste naît à la mesure du battement du coeur et de la vie.

La danseuse renaît toujours de ses cendres. Le coeur froissé grandit comme une fleur qui pousse malgré les obstacles.

La vie est un éternel recommencement.

FJ